Réouverture de la médiathèque

Après une fermeture pour réorganisation, suivie du confinement, la médiathèque drômoise des sciences religieuses rouvre exceptionnellement ses portes ce jeudi 17 décembre après-midi

Dans une réflexion de réorganisation qui sera effective en janvier prochain, la médiathèque drômoise des sciences religieuses sera ouverte le jeudi 17 décembre de 13h30 à 17h30.

Sur le site de la maison diocésaine de Valence, à deux pas de la gare, dans un espace lumineux et chaleureux, vous y trouverez de nombreux ouvrages, un espace enfants, ainsi que la presse.

Pour toute demande spécifique, vous pouvez nous envoyer un mail (mediatheque@valence.cef.fr) et nous ferons de notre mieux pour y répondre.

Les livres en retour peuvent toujours être déposés dans la boite aux lettres extérieure , 3 rue Paul Bert, Valence.

 

Réouverture de la Médiathèque drômoise des Sciences religieuses

Nous sommes heureux de vous annoncer la réouverture de la Médiathèque drômoise des Sciences religieuses, à partir de lundi 8 juin, qui aura le plaisir de vous accueillir aux horaires habituels. Bien sûr, quelques consignes à respecter s’imposent : port du masque conseillé, nettoyage des mains en entrant avec le gel hydroalcoolique à disposition, distanciation sociale.

La Médiathèque Drômoise des Sciences Religieuses vous accueille du lundi au jeudi de 13h30 à 17h30 et 1 samedi par mois de 9h30 à 12h les 11/01 15/02 14/03 16/05 13/06, au 3 rue Paul Bert à Valence.

Consulter le site de la Médiathèque : https://valence.cef.fr/mediatheque-dromoise-des-sciences-religieuses/

Le prêtre du renouveau, la voix pour la jeunesse

Dynamique et fortement investi auprès de la jeunesse, Benoit Pouzin, curé de la Paroisse St Emilien de Valence, vient de publier son 2e livre destiné aux 12 -17 ans.  A cette occasion il sera en conférence dédicace le 22 septembre à 18h30 à la médiathèque de la Maison Diocésaine de Valence. Rencontre avec un prêtre pas comme les autres

Et s’il était l’icône du renouveau dans l’église. Et si Benoit Pouzin était en train de réussir à réconcilier et rapprocher les jeunes générations avec la religion catholique. Un sacré challenge qui est pour lui une simple orientation de sa mission et de son engagement

Son profil est original. Sa démarche aussi. C’est peut-être là la clé du succès de celui qui converti les trentenaires et les quadras à ses messes, qui anime une messe des familles chaque dimanche en fin de journée, avec une approche orientée vers les enfants, et indirectement aussi vers les parents. Pédagogue, avenant, souriant, dynamique, père Benoit Pouzin, le quadra en jean slim et baskets sous la soutane, guitare en bandoulière innove dans le paysage diocésain drômois.

Benoit Pouzin

Une suite presque logique pour celui qui a multiplié les apparitions sur les scènes de concerts avant de partir ve

rs la prêtrise.Benoit a été un des musiciens aux origines du groupe Pop Glorious avec ses frères Aurélien, Benjamin et Thomas. « Je fus batteur dès l’âge de 14 ans, avant d’être guitariste. Je continue encore la batterie bien que ma guitare m’accompagne partout dans ma mission », confie le prêtre. « Tout mon lycée, j’étais batteur dans un groupe qui ne chantait pas les louanges du Seigneur à l’époque. Et j’ai fait un grand nombre de concerts avec le célèbre groupe Valentinois Dionysos. Nous jouions en première partie de Dionysos ».

Après un premier livre déjà surprenant, Je fais le plus beau métier du monde, le Drômois récidive cette année avec Dieu, la vie, la mort, d’amour… La boîte à question du père Benoît. Pourquoi Dieu m’a créé ? Qu’est-ce qui va se passer quand je vais mourir ? Pourquoi Dieu ne guérit pas maman qui est malade ? Qu’est-ce que ça veut dire, aimer ? Comment je peux rencontrer Jésus ? En s’appuyant sur la Parole de Dieu, Benoit Pouzin apporte à plus d’une centaine de questions des réponses simples, fortes, pleines de feu.

Un ouvrage qu’il complète avec une chaine Youtube dans laquelle il répond chaque semaine, en une minute à des questions de jeunes ados. « Je reprends toutes les questions que j’entends depuis que je suis prêtre de la part des jeunes, et aussi des moins jeunes ».

Entre des visites dans les écoles et les collèges-lycées catholiques de Valence où il est impliqué « mon ministère de prête se vit beaucoup là bas », l’organisation d’une messe télévisée pour le jour du Seigneur ou une vidéo de sensibilisation auprès de la jeunesse, Benoit Pouzin n’en oublie pas pour autant l’essentiel. La forme est nouvelle, pas le fond. Avec un discours accessible, une approche simple et attrayante, une proximité naturelle, Benoit Pouzin ne fait finalement que sa mission, l’évangélisation, faire connaître la foi chrétienne.

 

Des ateliers d’écriture à la Médiathèque drômoise des Sciences religieuses

Une Bouteille au Désert est un atelier d’écriture en six rencontres de deux heures, comme les six étapes d’un voyage. Une aventure de mots pour emmener chaque participant à travers diverses propositions, à découvrir l’étranger, le silence, la contemplation d’une manière nouvelle et inattendue… Un temps à part pour s’écrire, partager, avancer seul et ensemble… Et finir par trouver à boire à l’endroit le plus sec de l’univers. La Médiathèque Drômoise des Sciences Religieuses accueille les personnes qui désirent participer à cet atelier d’écriture.

C’est un cadre idéal pour vivre cet atelier. Elle met à la disposition de chacun des ouvrages en lien avec la thématique abordée. De quoi enrichir sa réflexion ! Toutes les conditions requises pour partir serein sur un nouveau chemin… Ces ateliers sont animés par Astrid Belval, auteure-biographe et animatrice d’ateliers d’écriture. Elle a publié une biographie, Charles, fils de Joseph aux éditions Emeth, ainsi qu’un roman d’anticipation, Eburia aux éditions Exit.

Les ateliers se passent quelques samedis par mois pour un maximum de 8 personnes (inscrites au préalable) afin de faciliter les échanges. Chaque séance coûte 15 €. C’est une nouveauté qui sera renouvelée en fonction de la demande.

Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à contacter Sophie Vasseur, responsable de la Médiathèque : mediatheque@valence.cef.fr

Coups de coeur de la Médiathèque

Le comité de lecture de la Médiathèque drômoise des Sciences religieuses vous propose, chaque mois, ses coups de cœurs. Retrouvez ci-dessous quelques propositions de lecture pour ce mois-ci.

Ce mois-ci, les moines de Tibhirine vont être béatifiés avec d’autres martyrs tués en Algérie.  Nous vous proposons de découvrir à travers différents ouvrages, selon les âges, ce qu’était la vie de ces moines et où ils puisaient leur force.

Heureux ceux qui espèrent, autobiographies spirituelles

Par les Moines de Tibhirine, Éd. du Cerf, 2018


Dans cet ouvrage, sont rassemblés les homélies, méditations, correspondances, journaux spirituels ainsi que le journal de la communauté des moines de Tibhirine. Une façon nouvelle de les découvrir à travers

leurs propres ressentis et de comprendre la force de leur foi qui les unissait.

 

 

Avec les moines de Tibhirine

De Jean-Marie Michaud, Patrick Deschamps, Éd. Triomphe, 2018

 

Voici une BD pour découvrir comment le monastère de Notre-Dame de l’ATLAS est né. Mais également connaître l’histoire des moines cisterciens présents en Algérie depuis le XIXe siècle.

 

 

Comment peut-on être catholique ?

De Denis Moreau, Éd. Le Seuil, 2018

Ce livre s’adresse à tous ceux qui pensent qu’être croyant dispense de réfléchir. Denis Moreau montre que l’apologétique, une réflexion argumentée sur la foi, est nécessaire mais également peut-être amusante. Le livre est plein d’humour et de notations faciles à comprendre.

 

 

 

 

Madeleine Danielou et l’élan créateur

Dagmara Darsicka, Chantal van den Heuvel, Coccinelle éditions, 2015

Madeleine Daniélou, voici une figure spirituelle ayant à cœur l’instruction des jeunes filles. Elle leur offre la possibilité d’accéder à un enseignement plus complet avec le latin, le grec, la philosophie et ainsi la possibilité de passer le baccalauréat. A découvrir sous forme d’une très belle BD.

 

 

 

 

Ces ouvrages que votre bibliothèque vous présente sont disponibles au prêt.
La médiathèque vous accueille du lundi au jeudi de 13h30 à 17h30.
La médiathèque est ouverte ces samedis 8 et 22 décembre de 9h30 à 12h.

Coups de coeur de la Médiathèque

Le comité de lecture de la Médiathèque drômoise des Sciences religieuses vous propose, chaque mois, ses coups de cœurs. Retrouvez ci-dessous quelques propositions de lecture pour ce mois-ci.

Récits pratiques et récits bibliques – (Se) former à la relecture pastorale

De Gwennola Rimbaut, Guy Le Bouëdec et Christophe Pichon, Éd. L’Harmattan, 2015

Cet ouvrage se propose d’accompagner les animateurs de groupe de relecture pastorale. Il concerne aussi bien les personnes qui veulent animer un groupe de relecture que les personnes qui accompagnent des animateurs en pastorale. La relecture pastorale proposée en croisant les récits de pratiques pastorales et récits bibliques permet un réel approfondissement de sa foi en travaillant le fonds de ses connaissances.

Récits de la Bible

Traduits et adaptés par Pierre-Marie Beaude, Éd. Folio Junior, 2017

Cet ouvrage s’adresse autant aux enfants, qu’à ceux qui veulent découvrir la Bible. Il est fait pour éveiller aux récits de la Bible et donner envie ensuite de lire la Bible. Une annexe explicative accompagne chaque récit pour ainsi « mieux connaître l’auteur et mieux comprendre son oeuvre ».

La Saga d’Abraham

De Bruno Régent, Éd. Fidélité, 2017

Ce livre, à la suite des œuvres d’André Wénin, Marie Balmary et Paul Beauchamp, nous invite à accompagner Abraham, dans son chemin en réponse à l’appel du Seigneur. Tout en restant proche du livre de la Genèse, Bruno Régent donne la parole à chacune des personnes présentes dans le récit. Elles s’adressent au lecteur à la première personne, nous entraînant ainsi dans une proximité forte avec les personnages, et tout particulièrement Abraham : son histoire propre, ses hésitations, ses peurs. Si nous acceptons de nous laisser déplacer en nous questionnant à notre tour sur notre propre attitude spirituelle, c’est tout un chemin intérieur de confiance que nous pouvons parcourir, en réponse aux promesses du Seigneur, à sa bénédiction et au don infini et sans cesse renouvelé de sa miséricorde.

 

Ces ouvrages que votre bibliothèque vous présente sont disponibles au prêt.
La médiathèque vous accueille du lundi au jeudi de 13h30 à 17h30.

Coups de cœur de la Médiathèque

Le comité de lecture de la Médiathèque drômoise des Sciences religieuses vous propose, chaque mois, ses coups de coeurs. Retrouvez ci-dessous quelques propositions de lecture pour la rentrée.

Quand vous priez, dites Notre Père

Du pape François, Éd. Bayard, 2018

Le Pape François nous invite a revivre le Notre Père dans son sens le plus profond. Nous avons reçu cette prière pour nous approcher du Père comme enfants du Père et non juste « une formule pour s’adresser à Dieu ». Il nous invite à vivre le Notre Père, à nous sentir davantage aimé et pardonné de Lui et à en faire de même avec nos frères et sœurs.

 

 

Notre Père, une lecture juive de la prière de Jésus

De Philippe Haddad

Alors que, depuis le début de l’année liturgique, les catholiques emploient une nouvelle version de la sixième demande du « Notre Père », il est intéressant de prendre connaissance de la lecture juive de la prière de Jésus, que nous propose Philippe Haddad avec son livre « Notre Père Avinou shé bashamayim ».
L’ouvrage, qui se lit avec gourmandise, tant son style est alerte, imagé, mêlant citations et réflexions personnelles, commence par un rappel de la prière d’Israël. Certes, la forme de culte est d’abord l’offrande, mais dès Jacob, la prière devient une requête personnelle. Puis, s’élabore la prière collective avec les Psaumes, et, depuis l’exil à Babylone, la Loi et les Prophètes sont lus à la synagogue.
Jésus pratique ces deux formes de prière, et enseigne à ses disciples une prière qui, a priori, se distingue des prières d’Israël par l’unique titre donné à Dieu au lieu de ses très nombreuses désignations antérieures. Pour autant, elle ne rompt absolument pas avec la Torah ou Dieu est père, roi, saint, sa volonté étant déjà réalisée dans les cieux et pas encore sur la terre ; là aussi, on demande à Dieu l’essentiel pour vivre sans convoiter le bien de l’autre.
L’auteur nous dit aimer cette prière qui n’est ni juive, ni chrétienne. Pour lui, tout croyant pourrait la réciter, car elle est généreuse et magnifique et nous pose comme des enfants devant Dieu.

 

La prière du Notre Père : un regard renouvelé

Conférence des évêques de France, 2017

Les évêques de France se sont mis ensemble pour renouveler cette prière avec laquelle le Christ nous invite à dire Père à Dieu. Pour que chaque mot dit soit une prière qui nous transforme vers une vie filiale et fraternelle. À lire par tous ceux qui n’ont pas envie de dire le Notre Père par habitude !

 

 

 

 

Requiem pour le père Hamel : lettre d’un Musulman

De Mohammed Nadim, Éd. Bayard, 2017

Très beau texte, Mohammed Nadim fait chanter la langue française pour ouvrir notre cœur à la paix et à l’amour. Poétique et émouvant à lire absolument.

 

 

 

 

 

 

Ces ouvrages que votre bibliothèque vous présente sont disponibles au prêt.
La médiathèque vous accueille du lundi au jeudi de 13h30 à 17h30.
La médiathèque est ouverte ces samedis 8 et 22 septembre de 9h30 à 12h

Coups de coeur de la Médiathèque – été 2018

Le comité de lecture de la Médiathèque drômoise des Sciences religieuses vous propose, chaque mois, ses coups de coeurs. Retrouvez ci-dessous quelques propositions de lecture pour l’été !

Lettres à un jeune chrétien, et à ceux qui ignorent qu’ils le sont

De Christiane Rancé, Éd. Tallandier, 2017

Le christianisme est jeune, éternellement jeune : c’est cette vérité fondamentale que Christiane Rancé veut faire découvrir aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui. Sous forme de lettre, elle tutoie le lecteur endormi, persuadé que le christianisme a fait son temps. Mêlant apologétique et spiritualité, ce petit ouvrage montre, avec précision mais sans aucune érudition encombrante, combien la foi en Jésus-Christ a été l’occasion de renouveaux depuis 2000 et qu’il est, pour aujourd’hui encore, la nouveauté que notre monde désespéré attend. À mettre donc dans les mains de tous ceux qui attendent de (re)trouver un souffle : la foi chrétienne peut enflammer tous ceux chez qui la braise de l’espérance s’est endormie !

 

La grande peur des catholiques de France

De Henri Tincq, Éd. Grasset, 2018

Un livre d’actualité, écrit par un ancien collaborateur du journal Le Monde, chroniqueur bien connu et apprécié du fait religieux. Henri Tinq est sûr que la peur n’est pas bonne conseillère, or, aujourd’hui mûe par celle-ci, l’aile la plus conservatrice du catholicisme français veut s’afficher tout en étant complexée par sa marginalisation. Telle est la conviction de l’auteur. Ce livre est celui d’un journaliste et non point celui d’un historien ou d’un sociologue, ce qui entraîne quelques faiblesses. Mais il met avec raison en garde face à tout un pan du catholicisme, réservé face aux options du pape François, et qui voudrait lier le sort du catholicisme en France à la droite la plus conservatrice, voire à l’extrême droite.

 

L’été est l’occasion de prendre le temps de se ressourcer et d’approfondir ses connaissances, c’est ce que nous offre cette nouvelle collection :

Mon ABC de la Bible aux éditions du Cerf

De grands spécialistes de l’Écriture viennent apporter des éclairages vivants sur les différents livres qui composent la Bible. En expliquant pour chaque livre le contexte historique, littéraire… dans lequel il a été écrit, ils nous offrent une étude détaillée afin de mieux comprendre le message qu’ils veulent nous dire. Cette collection nous offre la possibilité de mieux nous imprégner de la Parole.

Ces ouvrages que votre bibliothèque vous présente sont disponibles au prêt.
La médiathèque vous accueille du lundi au jeudi de 13h30 à 17h30. La médiathèque vous accueille jusqu’au 2 août aux horaires habituels, soit du lundi au jeudi de 13h30 à 17h30.
Pas de samedi pendant l’été. Et Fermeture totale du 6 au 26 août. Réouverture le 27 août à 13h30.

L’exposition « Libres comme l’art » reste à découvrir jusqu’au 30 août.