Un synode pour préparer ensemble l’avenir de notre Eglise

Le Vatican poursuit le processus du synode « Pour une Eglise synodale : communion, participation et mission » qui se tiendra en octobre 2023 et 2024.

Nous en sommes à la phase continentale qui pour l’Europe se tiendra à Prague du 5 au 12 février.
Une synthèse des contributions du monde entier a été réalisée à Rome pour servir de base au travail de discernement des participants à l’étape continentale.
Cette synthèse est intitulée : « Document pour l’Étape Continentale » ou DEC.

L’équipe diocésaine du synode vous encourage à lire ce « Document pour l’Étape Continentale ».

Vous verrez que d’une façon ou d’une autre, bien des questions soulevées dans
notre synthèse diocésaine se retrouvent dans cette synthèse « mondiale » et c’est
un grand motif d’espérance !

Les ressources  :

Documents romains

Instrumentum Laboris

Composition de la XVIème assemblée

Rapport de synthèse

Prière pour le synode

Documents France

Intervention délégation France à Prague

Article de Famille chrétienne signé par l’équipe synodale France

Documents Diocésains

Synthèse diocésaine              Etape continentale

Le fonctionnement

Un peu de pédagogie :

Le synode des évêques est institué par Paul VI, en 1965, lors du Concile Vatican II. Il réunit des évêques désignés par les conférences épiscopales du monde entier. Il aborde des questions majeures pour l’Église.

Quelques exemples : 

2008 :  La Parole de Dieu dans la vie et la mission de l’Église.

2012 : La nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne.

2015 : La mission de la famille dans l’Église et dans le monde.

2018 : La jeunesse, la foi et le discernement vocationnel.

Le pape François, en 2018, réforme le synode des évêques en développant les consultations préliminaires avant-synode. D’autres consultations précèdent la rédaction du document final.

Le thème porte sur la nature même de l’Église, sur ce qu’elle est !

Le peuple de Dieu contribue à l’élaboration de l’instrument de travail qu’auront les évêques pour leur rencontre d’octobre 2023.

Participer à la phase de consultation, c’est déjà expérimenter la synodalité dans les actes concrets et les attitudes à vivre dans chaque groupe participant.

Le pape François voit dans la démarche proposée « une œuvre de rénovation » dans laquelle, le point de départ du synode des évêques (la consultation préliminaire) et son point d’arrivée (la mise en œuvre de ce qui aura été discerné) se déroulent dans le peuple de Dieu.

Parce que l’Église ne peut pas ignorer le contexte historique :

  • La tragédie de la pandémie Covid 19.
  • Les inégalités et les injustices liées aux crises migratoires.
  • Laudato Si et Fratelli tutti : « la clameur de la terre et la clameur des pauvres ».

Elle ne peut pas ignorer non plus qu’elle passe en ce moment par une étape cruciale où « elle doit affronter le manque de foi et la corruption jusque dans son sein » :

  • Les blessures liées aux abus de toutes sortes dans l’Église.

Dans ce contexte, la synodalité constitue la voie royale pour l’Église, appelée à se renouveler sous l’action de l’Esprit et grâce à l’écoute de la Parole de Dieu.