La paroisse Sainte-Claire en Dauphiné touchée par les intempéries du mois de juin

Le samedi 15 juin, la grêle s’est abattue avec une extrême violence sur la ville de Romans et ses alentours. Mes premières pensées et prières ont d’abord été aux personnes qui ont dû quitter leur logement, aux agriculteurs qui parfois ont perdu le fruit de plusieurs années de travail.
Mais, dans l’épreuve, nous avons vu aussi se lever un esprit d’entraide exceptionnel.

La maison paroissiale Jean Perriolat a vu son toit complètement détruit. Après la grêle, l’eau coulait à grands flots à l’intérieur, à l’étage comme au rez-de-chaussée. J’ai commencé à essayer de vider l’eau, un peu désespéré par l’ampleur de la tâche, et puis petit à petit, des paroissiens, des jeunes et des plus âgés, sont arrivés, spontanément, pour apporter de l’aide. Nous avons vécu un grand moment de solidarité. Des histoires comme celle-là, il y en a eu des centaines ce jour-là.

Notre paroisse a bien souffert de la grêle. Dieu merci ce ne sont que des dégâts matériels ! La collégiale Saint-Barnard a vu ses vitraux ouest détruits et son toit très endommagé. Quatorze vitraux de l’église Notre-Dame de Lourdes ont été gravement endommagés. Le toit de l’église est très abîmé. Trois vitraux de l’église Sainte-Croix ont été endommagés. Le toit de l’église du Saint-Curé-d’Ars a été très endommagé. La maison paroissiale Jean Perriolat a vu son toit détruit et a subi de nombreux dégâts consécutifs à l’infiltration de l’eau. Nous faisons le maximum pour réparer au plus vite tout cela. Un merci particulier aux mairies de Romans et de Bourg-de-Péage, et aux bénévoles de notre paroisse qui se donnent sans compter ! »

Père Dominique Fornerod, curé de la paroisse Sainte-Claire en Dauphiné

Les personnes qui souhaitent soutenir la paroisse à cette occasion peuvent envoyer leurs dons à l’adresse : Maison Paroissiale Jean Perriolat, Comptabilité, 7 rue Solférino, 26100 Romans-sur-Isère. Chèque à l’ordre de : Paroisse Sainte-Claire en Dauphiné.