Florian Meignié, ordonné diacre le 2 décembre

Notre évêque, Monseigneur Pierre-Yves Michel, ordonnera diacre Florian Meignié, en vue du presbytérat, le dimanche 2 décembre 2018, à 16h, à l’église d’Anneyron. Tout le diocèse est invité à venir l’entourer à cette occasion, ou à s’unir à lui par la prière. À la veille de son ordination, Florian revient sur son appel à devenir prêtre.

Né il y a 35 ans à Abbeville dans la Somme, je suis le 4ème d’une famille de 7 enfants. Après un Master de droit public que j’ai obtenu à Clermont-Ferrand, j’ai travaillé pendant 7 ans dans l’administration territoriale, pour l’essentiel à Loriol-sur-Drôme. Je ne suis donc qu’un drômois d’adoption puisque ce n’est qu’en décembre 2007 que j’ai découvert cette magnifique région.

Depuis mon enfance je désirais être prêtre ! C’est d’abord en participant régulièrement à la messe dominicale que l’idée d’être prêtre m’est venue. La beauté de la liturgie m’a fait comprendre que quelque chose de très grand s’y passait ! Les nombreux prêtres que j’ai eu la joie de rencontrer, le témoignage du don humble et généreux de leur vie, des plus âgés aux plus jeunes a aussi été très important.

Ce n’est pourtant que relativement tard, à 30 ans, que j’ai osé franchir le pas. Alors que j’étais tranquillement installé dans ma vie professionnelle, le Seigneur m’a montré qu’Il ne m’avait pas oublié ! La participation active à la vie de l’Eglise, notamment dans la paroisse de Valence à l’église Saint-Jean a été déterminante. Je suis alors entré en année de discernement à Paray-le-Monial et en septembre 2014 au séminaire Provincial Saint Irénée à Lyon où je poursuis actuellement ma formation. Depuis deux ans je suis aussi en insertion dans la paroisse Notre-Dame de la Valloire où au contact du Père Bernard Héraud, je découvre un peu plus la beauté du ministère de prêtre.

C’est donc avec une grande joie que le dimanche 2 décembre je serai ordonné diacre en l’église Notre-Dame d’Anneyron : « je rends grâce à celui qui m’a donné la force, le Christ Jésus notre Seigneur, qui m’a jugé assez fidèle pour m’appeler à son service » (1 Tm 1,12).
Je rends grâce à Dieu pour le chemin parcouru, pour son appel à Le suivre. Je me confie à votre prière pour que je reste fidèle à son appel et que je sois un humble serviteur de l’Eglise.

 

Florian Meignié