Édito de Mgr Michel : le magazine Église de Valence se transforme !

Connaissez-vous Soft Power, l’émission de France Culture qui, chaque dimanche soir, est consacrée au décryptage des industries culturelles, des médias et du numérique ? Même sans écouter cette émission, chacun à notre place, nous constatons à quel point internet modifie nos manières d’entrer en relation et de communiquer. L’annonce de l’Évangile et la vie en Église n’échappent pas à ces évolutions.

Bien avant même la révolution numérique que nous connaissons, le concile Vatican II soulignait notre responsabilité : « L’Église estime
qu’il est de son devoir d’employer les instruments de communication sociale pour annoncer le message de salut et, d’autre part, d’enseigner aux hommes le bon usage de ces moyens. » (Inter mirifica 3).

Dans son message pour la journée de la communication 2019, le Pape François invite à réfléchir sur les métaphores du « réseau » et de la « communauté ». Il souligne le positif du réseau internet : participation de tous, solidarité, dialogue. Et il pointe aussi les dangers : exclusion, individualisme, cyber-harcèlement… « Les enfants se trouvent le plus exposés à l’illusion que le web social puisse pleinement les satisfaire au plan relationnel, jusqu’au phénomène dangereux des jeunes « ermites sociaux » qui courent le risque de se rendre complètement étranger à la société. » Le Pape propose une troisième métaphore pour sortir de ce dilemme, celle du corps et des membres, qui nous amène à réfléchir sur notre identité basée sur la communion et l’altérité, à l’image de la Trinité. Si une communauté ecclésiale coordonne sa propre activité à travers le réseau, pour ensuite se retrouver en chair et en os et célébrer l’Eucharistie ensemble, alors c’est une ressource (un bon
conseil : aller lire l’ensemble du message – facilement accessible sur internet ! – , très stimulant pour discerner où nous en sommes de notre utilisation des réseaux sociaux, y compris en famille).

C’est à cette lumière que nous avons mené notre réflexion sur l’avenir de la revue mensuelle Église de Valence, vis-à-vis de laquelle nous sentions l’insatisfaction grandir. Il a fallu nous rendre à l’évidence : l’outil ne permettait pas la circulation de la vie du diocèse, le partage des joies et des épreuves de la communauté diocésaine. D’où la décision que j’ai prise après enquête et consultation de modifier profondément la formule, comme cela vous est présenté dans le courrier ci-dessous.

Pour faire simple, trois nouveautés :
une lettre d’information par mail tous les quinze jours ;
une belle revue papier annuelle présentant un florilège des événements, des réalisations, des projets dans tout le diocèse ;
un document annuel regroupant tout l’officiel diocésain pour en garder trace.

De même que dans les paroisses, la créativité est en marche (sites, lettres d’information par mail), le diocèse se met résolument dans le souffle de l’Esprit Saint pour vivre dans cette nouvelle manière de communiquer « une période d’évangélisation plus fervente, joyeuse,
généreuse, audacieuse, pleine d’amour et débordante de vie contagieuse ! » (La Joie de l’Évangile 261).

Pierre-Yves Michel, évêque de Valence

Lire la lettre :

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

Télécharger le document [437.37 KB]