Visite pastorale dans la paroisse Notre-Dame du Rhône : une visite joyeuse !

Lors de la messe de clôture de la visite pastorale dans la paroisse Notre-Dame du Rhône notre évêque confiait à l’assemblée que le P. Eric Lorinet lui avait dit : « Je suis heureux à Montélimar ». Une joie ressentie pendant les quatre jours de la visite qui a eu lieu fin mai. Retour sur quelques temps forts du passage de l’évêque dans notre paroisse.

Jeudi 24 mai :
Après avoir pris un temps de prière et d’adoration lors de la messe à Saint-James, Mgr Pierre-Yves Michel a rencontré le gérant de la société Les toitures montiliennes et visité ses ateliers. Pierre Defosse nous a expliqué comment, il y a 3 ans, il a repris cette société en faillite avec neuf collaborateurs. Tous sont associés en société coopérative et participative (scop). Il s’agit de développer l’activité de l’entreprise de façon responsable, ainsi, ceux qui y travaillent progressent ensemble. Lors des assemblées générales une personne associée représente une voix. C’est également une entreprise du territoire, ce qui implique des choix importants : utilisation de matériaux produits en France, préférence pour employer des travailleurs locaux. Les apprentis sont favorisés, ils apportent ainsi motivation et jeunesse dans ce métier. Ici le profit compte moins que l’humain.

Remettre l’humain au cœur de la société : une volonté qui est affirmée dans le parcours sur la doctrine sociale de l’Eglise. Ce parcours proposé par la paroisse, en partenariat avec la paroisse voisine Sainte-Anne de Bonlieu, réunit une trentaine de personnes un dimanche par mois autour des diacres Luc Duvergey et Philippe Capoen. Ils sont épaulés par Bruno Didier et Roland Blanquart. L’année prochaine, tous comptent bien continuer à se transformer à la lumière du Christ pour rayonner dans notre société et plus particulièrement dans le monde du travail.
Une rencontre intéressante s’est tenue entre notre évêque et les personnes qui interviennent au Conseil des Prud’hommes : cette discussion animée fut l’occasion de rappeler que les Prud’hommes sont avant tout un lieu de conciliation. Le diacre Jean-Pierre Saurel, qui est présent aux prud’hommes pour assister les salariés, a été nommé par l’évêque dans cette mission de soutien.

À l’agence montilienne du Dauphiné Libéré, l’évêque a dialogué avec la jeune et dynamique équipe locale. Passionnés et toujours en action, ils tâchent de communiquer rapidement les faits tout en s’assurant de la réalité des informations.

Lors de la soirée, les nombreux bénévoles ont présenté à l’évêque et ses collaborateurs leur implication au sein des conseils, mouvements et autres actions dans la paroisse. Les équipes expriment leur joie mais aussi leurs inquiétudes face à l’avenir. Qui assurera la relève? Mgr Michel leur répond que nous avons tous été appelés, le P. Lorinet, le P. Latouche comme lui et comme eux : « Nous avons été appelés comme nous sommes, avec nos limites ». Alors n’ayons pas peur de demander aux nouveaux de s’engager !
Nous étions dans une belle salle de réception : cette salle au plafond haut sert de décor lors de la Saint Valentin pour un dîner aux chandelles. Dîner en amoureux proposé aux couples de tous âges. Soirée bénie qui s’ajoute aux journées organisées dans l’année par l’équipe de préparation au mariage. Riche programme donc pour les amoureux !

Vendredi 25 mai :
Le P. Guillaume Teissier, vicaire général, qui accompagne l’évêque lors de ses visites pastorales, revient sur le temps fort partagé au Secours Catholique et à l’Abri le matin : « Aux marges de notre société, cachés, on trouve des solitudes, des exils, des souffrances, qui font perdre aux hommes et aux femmes leur humanité. Il y a pourtant des lieux de fraternité, d’accueil, de non jugement. Des lieux où des bénévoles se donnent dans le service. Dans l’espace rencontre du secours catholique, autour du café, nous avons été témoins du soutien que s’apportent les personnes. C’est beau de voir que la solitude peut être brisée. Aux confins de la ville, dans des algecos, nous visitons l’Abri. Un accueil de jour pour les personnes à la rue. Hommes et femmes, de tous âges, s’y retrouvent. Quarante-cinq nationalités s’y sont croisées. « J’étais nu et vous m’avez vêtu, j’avais soif… » une sorte de soin premier de l’humanité. Quelques salariés et bénévoles dont la passion et l’engagement nous font nous tourner vers le Seigneur pour dire : merci et veille sur eux ! »

Pendant la rencontre avec le service de la pastorale santé et l’équipe d’aumônerie catholique de l’hôpital Mgr Michel a écouté les joies et difficultés de la mission de visiteur en mettant en valeur l’importance de prier l’Esprit Saint avant d’aller visiter. Puis il a lu un passage de la lettre de Saint Paul aux Romains et nous a demandé quels liens nous pouvions faire avec notre mission. Cet échange a été riche et a soulevé quelques questions profondes. Un évêque qui « sait se mettre à notre portée », dixit une auxiliaire bénévole.

À l’occasion des 20 ans de Chabrillan, seul établissement de l’Enseignement Catholique de Montélimar, l’évêque a célébré une messe et puis a rencontré les enseignants, la direction, les élèves et leurs parents.

Samedi 26 mai :
Au cours d’une déambulation au marché et dans les rues étroites du vieux Montélimar, notre évêque a pu rencontrer un commerçant qui tient une boutique de jeux et de jouets. Le P. Benjamin Latouche, passionné de jeux de société, lui a proposé d’animer des soirées jeux dans la paroisse. Cela permet aux paroissiens et à ce couple de commerçants d’établir des liens forts autour de leur passion commune. Ce fut aussi l’occasion pour l’évêque de découvrir l’équipe des Barberoussades (passionnés du Moyen-âge) autour d’un apéritif d’hypocras (vin épicé de l’époque) et de mets médiévaux. Il a visité les locaux, vu les costumes et accessoires nombreux et a assisté à une démonstration de combat.

L’après midi l’évêque fut embarqué sur la Via Rhôna pour parcourir une dizaine de kilomètres vélo. En compagnie de jeunes paroissiens et de scouts, il a pédalé jusqu’à Châteauneuf-du-Rhône. Les chefs scouts avaient préparé des pauses ludiques avec une valise à trouver et à ouvrir pour répondre aux questions des jeunes à leur évêque.

Dimanche 27 mai :
Le dimanche fut « autrement » comme trois autres fois durant l’année. Cette occasion de vivre le jour du Seigneur d’une manière nouvelle offre à toutes les générations de vivre plus que la messe : des ateliers invitent à réfléchir ensemble, échanger et partager sur un thème donné.

Cette fois-ci, les enfants ont été pris en charge dans le cadre de la liturgie des petits, une autre proposition de la paroisse. L’évêque est passé d’atelier en atelier. On l’a questionné mais il a aussi beaucoup été à l’écoute de ces paroissiens motivés et en recherche de sens.

Lors de la messe dominicale l’évêque a remis leurs lettres de mission aux trois diacres présents dans la paroisse: Luc Duvergey, Laurent Faure et Jean-Pierre Saurel.
Un apéritif et un repas festifs sont venus clore cette visite joyeuse !

Delphine Plantevin