Ne laissons pas disparaître nos prêtres drômois !

Les 60 prêtres de la Drôme ne vivent que grâce aux dons. Ils ne bénéficient d’aucune aide de l’Etat ni du Vatican. Nous avons besoin d’eux pour les messes et leurs missions pastorales. Ils ont besoin de nous pour vivre et manger…

Savez-vous combien gagne un prêtre chaque mois ?

674 euros et 18 euros par messe (22 en moyenne chaque mois).

Cette rémunération ne provient que des dons qu’on appelle le denier. D’année en année le nombre de donateurs diminue. Il n’existe aucune subvention du Vatican ni de l’Etat. Imaginez si le nombre de prêtres drômois, 60 actuellement, diminuait ? Le département compte 500 000 habitants et 434 églises et clochers.

On a tous au moins quelques fois dans sa vie besoin des services d’un prêtre. Un baptême, un mariage, des funérailles, parfois l’enseignement catholique et d’autres missions au bénéfice de la cité. Dans plusieurs moments forts de notre vie, les prêtres nous aident à grandir.

On ne va quand même pas les rémunérer grâce à des publicités sur et dans les églises ?

Savez-vous que lorsque vous donner au denier, l’Etat vous rend 66% de votre don ? Quand vous donnez 100 euros au denier, cela ne vous coûte en réalité que 34 euros car l’administration fiscale vous en rend 66 !

Avec le denier, la rémunération d’un prêtre coûte réellement au donateur, après remboursement de l’Etat en réduction d’impôt, seulement 229 euros. Faites un geste humain, et d’utilité publique pour préserver notre religion et notre patrimoine.

Pour donner c’est ici : www.donnezaudenier.com