L’école Franco-Arménienne de Valence intègre le réseau de l’enseignement catholique

La convention d’intégration de l’école Kevork Arabian au sein du réseau des écoles catholiques du diocèse de Valence prévoit un soutien et une logique de continuité de la pédagogie dans la poursuite de la scolarité.

La crise sanitaire a perturbé le chantier de construction de la nouvelle école Franco-Arménienne de Valence Kevork Arabian. La classe des huit élèves de 3 et 4 ans, des deux premières sections de maternelle, a fait sa rentrée en septembre dernier dans les locaux de l’école de l’enseignement catholique Sainte-Thérèse à Bourg les Valence. La rentrée officielle dans le nouveau bâtiment, rue de la Cécile, à côté de l’église apostolique arménienne Saint-Sahag, devrait avoir lieu après les prochaines vacances de Noël. Là, trois nouveaux élèves supplémentaires rejoindront la première classe.

Les représentants officiels de l’Eglise apostolique arménienne de Valence et du diocèse de Valence, le père Antranik Maldjian et Monseigneur Pierre-Yves Michel, viennent de signer la convention d’intégration de la nouvelle école franco-arménienne de Valence au sein du réseau des écoles catholiques du diocèse de Valence.

Cet accord, à titre expérimental pour cinq ans, prévoit entre autres, un soutien de la direction de l’enseignement catholique à l’école Kevork Arabian notamment dans la mise en place et l’adaptation de l’organisation pédagogique. Un lien sera établi pour l’existence d’une continuité pédagogique dans le cadre de la poursuite de scolarité vers l’enseignement catholique pour le cursus école et collège.

L’école privée franco-arménienne de Valence, hors contrat, est caractérisée par une pédagogie spécifique due à sa double culture universelle franco-arménienne. Elle a obtenu la reconnaissance canonique comme école chrétienne apostolique arménienne par arrêté de l’évêque de Valence, Pierre-Yves Michel. Les cours sont en arménien le matin et en français l’après-midi. Les élèves sont issus de familles arméno-arméniennes mais aussi de familles franco-arméniennes.