Les éléments sur la vie de Marthe Robin et son procès de canonisation

A Châteauneuf de Galaure, Marthe Robin a passé plus de 50 années de sa vie dans son lit à cause d’une maladie, sans se nourrir et en ayant vécu des phénomènes mystiques. En 2014 le Pape François a reconnu l’héroïcité de ses vertus. Un livre du père Conrad de Meester , qui paraît ce 8 octobre, remet en cause l’authenticité de la vie chrétienne de Marthe Robin.

La Fraude Mystique de Marthe Robin, un livre du Père Conrad de Meester paraît ce 8 octobre. Religieux carme décédé en 2019, Conrad de Meester a été l’un des 28 experts sollicités pour le procès de canonisation de Marthe Robin initié en 1986 par l’évêque de Valence Monseigneur Marchand à la demande des Foyers de Charité. L’auteur a été chargé d’examiner et d’évaluer les écrits de Marthe Robin, Drômoise qui a fondé en 1936 les Foyers de Charité.

Dans son ouvrage posthume il dénonce la vénérable Marthe Robin, “coupable de plagiat et de fraude mystique”. Il reprend pour l’essentiel les thèses contenues dans son rapport qui n’ont pas été retenues par le Pape François. Ce dernier a en effet déclaré en 2014 les vertus héroïques de Marthe Robin, la rendant vénérable et ouvrant la voie à une possible béatification. L’Eglise a ainsi reconnu l’authenticité de la vie chrétienne de Marthe Robin.

Découvrez, en réponse à cet ouvrage, le dossier de la postulation de la cause de canonisation de Marthe Robin avec des éléments sur la vie de Marthe Robin et son procès de canonisation qui atteste que Marthe Robin est pour les Foyers de Charité “un magnifique témoin d’espérance”.

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

Télécharger le document [2.07 MB]

Sur ce lien, découvrez l’interview de l’évêque de Valence Pierre-Yves Michel qui témoigne de la place de Marthe Robin dans le diocèse de Valence