Les aumôniers d’hôpitaux restent à l’écoute des personnes malades

La situation concernant les aumôniers d’hôpitaux en cette période d’épidémie : les aumôniers s’en sont référés à la direction de leur hôpital pour s’accorder sur la manière de garder l’écoute et l’accompagnement des personnes malades ou soignantes sur l’établissement de santé.

Pour les hôpitaux de Montélimar, Valence, et Crest, les aumôniers sont chez eux et fonctionnent en astreintes :les appels se font via le standard de l’hôpital :
– Montélimar : 04 75 53 40 00
– Valence : 04 75 75 75 75
– Crest : 04 75 25 37 00

Pour l’hôpital des HDN (Romans /St-Vallier), les aumôniers sont sur l’hôpital et se déplacent dans les services que s’il y a une demande. Par le vagmestre , les aumôniers ont fait passer un message de soutien et d’accompagnement :
• religieux pour les personnes qui viennent à la messe (les Rameaux, la Semaine Sainte et Pâques )
• profane (un poème, un texte sur le printemps , la vie…) pour les personnes visitées non pratiquantes.

Pour l’établissement de la TEPPE, l’aumônier assure une présence sur le site.

Pour l’hôpital de Drôme-Vivarais, l’aumônier est confiné dans sa fraternité.

Pour l’hôpital de Die, l’aumônier répond au téléphone de chez lui.

Dans cette situation inédite, anxiogène et douloureuse, que les aumôniers restent à l’écoute des personnes et continuent d’assurer leur accompagnement par les moyens qui leur sont possibles dans un tel contexte. Si le lien n’est plus physique , il peut être maintenu par le téléphone : c’est déjà ce qui se passe.

Il y a aussi les personnes à domicile, en EHPAD qu’il ne faut pas oublier : des communes s’organisent ainsi que des associations pour ne pas oublier les personnes plus isolées, l’Église ne doit pas être absente de ce réseau de solidarité.

 

Marie-Hélène Cotte, responsable diocésaine de la Pastorale de la Santé