La diaconie déconfinée

Pierre Fontaine, responsable du service Diaconie et soin du diocèse de Valence, nous propose de revenir sur la diaconie, pendant le confinement et en ce début de déconfinement. Regard sur les enjeux de la diaconie en ce temps bien particulier.

La diaconie est la possibilité offerte à chacun de sortir, rencontrer et servir les frères et sœurs qui vivent en périphérie de nos communautés.
Au-delà du pléonasme « diaconie déconfinée », la diaconie c’est également « Dieu qui élargit ses mains » pour reprendre l’expression de la lettre de l’équipe diocésaine de Diaconie en Savoie.

Le confinement vécu par tous a été une invitation à faire preuve d’imagination et de créativité pour faire en sorte que chacun, isolé ou non se sente aimé de Dieu. Ce coup d’arrêt dans nos habitudes nous a permis de prendre du recul, de réfléchir, discerner. Le temps a soudainement ralenti, l’espace -notre espace s’est parfois réduit comme peau de chagrin laissant la place à l’essentiel.

La fraternité, l’humain, les liens, le réseau sont devenus des mots à la mode inspirant çà et là des initiatives individuelles ou collectives pour bâtir des liens forts et renforcer le réseau de fraternités.
• Des blouses des bénévoles de l’Hospitalité confiées aux personnels soignant à domicile
• Des rendez-vous réguliers pour prier, réfléchir par mail ou sur les sites internet à travers des textes, chants, témoignages.
• Des actions solidaires pour venir en aide aux personnes sans revenu.
• Des lettres envoyées aux personnes détenues privées de visite pendant le confinement…

(Ceci n’est qu’un échantillon des actions recensées sur notre diocèse à la sortie du confinement … Nous serons plus exhaustifs lors de notre prochain article après les rencontres programmées dans les prochains jours des équipes solidarité des paroisses de notre diocèse)

Et maintenant le déconfinement ! Il ne ‘s’agirait pas d’être lâcher comme des hordes sauvages vers nos bonnes vieilles habitudes individualistes mais de voir dans ce déconfinement la mise en lumière des dizaines d’actions concrètes prises de manière collective ou individuelle dans nos quartiers, villages et paroisses qui ont permis de créer du lien.
Alors oui ! gardons nos masques et nos gestes généreux de protection mais surtout déconfinons sans retenu nos cœurs pour être encore plus proches de ceux qui vivent depuis bien trop longtemps le confinement social, le confinement économique, le confinement culturel ou spirituel. L’heure a sonné de mettre en œuvre nos talents, nos envies pour faire fleurir ensemble là où nous sommes plantés des fraternités bienveillantes.

Préparons ensemble ce temps ou nous serons libérés de cette épidémie. Rencontrons-nous, partageons, témoignons de ce que nous avons vécus pendant cet isolement, écoutons-nous pour que nous puissions se sentir appeler à établir une relation forte à celles et ceux qui se retrouvent en dehors du champ de l’Alliance. C’est aussi là l’enjeu de la Diaconie.

Pierre Fontaine, responsable du service Diaconie et soin