Échos du rassemblement national des Fraternités Lataste 2018

Du 31 Août au 2 Septembre les Fraternités Lataste se sont réunies à Montferrand-le-Château, dans le Doubs. Comme chaque année désormais, la Fraternité Lataste s’associe au Pèlerinage Lataste qui a lieu le premier samedi de Septembre chez les Sœurs dominicaines de Béthanie, fondation du Bienheureux Jean Joseph Lataste.

Ce rassemblement annuel est un temps fort pour nos Fraternités de Valence et Montélimar.
Cette année nous étions six délégués des Fraternités du diocèse de Valence dont deux « nouveaux ».

Nous avons retrouvé là-bas nos frères et sœurs de Besançon, Dijon, Nancy, Villepreux-Les Clayes (diocèse de Versailles), La Réunion et de La Martinique… et bien évidemment nos chères Sœurs de Béthanie notamment de Sœur Marie-Ange, supérieure générale de l’Ordre.
Ces Sœurs sont tout accueil pour nous et témoignent ainsi de l’esprit de bienveillance et de miséricorde du Bienheureux Père Lataste. C’est aussi le temps de rencontre avec notre aumônier national, Frère Thomas-Marie Gillet op.

La rencontre de cette année a été organisée en particulier par Caroline de la Fraternité de Montélimar qui, en tant que secrétaire, s’est occupée des inscriptions pour l’hébergement, et d’Isabelle de Montélimar et Valence qui a coordonné l’ensemble. C’est dire que le diocèse de Valence est bien impliqué dans l’organisation de la rencontre !

Des Fraternités se rencontrent et partagent leur vécu de l’année
La rencontre nous a permis de voir la diversité des engagements des diverses Fraternités. Partout il y a une base intangible de la vie de Fraternité. Ce sont :
– l’accueil dans la discrétion On se connaît par son prénom. On ne parle pas du passé qui, pour certains a été difficile – très difficile. Ce qui nous amène à ne pas faire de différence entre nous et nous accepter dans l’aujourd’hui, comme frères et sœurs.
– Les 3 ateliers spirituels : Bible espérance, Cure de Pardon, Puits de Jacob. Lors de la rencontre, nous avons vécu ces trois ateliers proposés aussi aux personnes du diocèse de Besançon venus pour le pèlerinage Lataste.

Chaque Fraternité porte des fruits différents selon les besoins et les possibilités locales.
Ainsi, de la Fraternité de Nancy est né un lieu d’accueil pour personnes sans papiers ou sans abri, des sortants de prison pour un temps de réadaptation à la vie sociale.
De la Fraternité de La Martinique est entrain de se mettre sur pied un lieu semblable pour les sortants de prison. A La Réunion les rencontres se font plusieurs fois par mois, dans un lieu ouvert sur rue et à la journée. Des personnes en errance s’adjoignent et participent à la prière, à Bible espérance, etc. Un Noël pour les gens de la rue est organisé chaque année à l’initiative de la Fraternité Lataste. De la Fraternité de Montélimar est né un temps de partage d’Evangile hebdomadaire dans l’église du centre ville. De la fraternité de Dijon est né une chaîne continue de prière. …

Approfondissements
Deux thèmes de réflexion nous ont été proposés :
– Pour la rencontre spécifique de la Fraternité Lataste, Fr. Thomas Marie a rassemblé les bases évangéliques de notre thème d’année : « Si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre coeur » (1 Jean 3-20)
– Le Pèlerinage Lataste avait pour thème : « La dignité retrouvée ». La conférence a été donnée par Sr. Anne LECU. Conférence vigoureuse, exigente, joyeuse… basée sur le fait que l’homme est créé « à l’image de Dieu , comme sa ressemblance ». Image indestructible…
Dans cet esprit , la journée de pèlerinage s’est poursuivie par pique-nique, ateliers, confessions, prière dans la Chapelle du Père Lataste, parcours dans les jardin le cimetière et la grotte de Marie-Madeleine. Puis , Eucharistie célébrée par le vicaire épiscopal de Besançon.

Pour clore
Une veillée joyeuse s’en est suivie dans le Foyer où nous étions logés : Chants, jeux, poème écrit par le Père Lataste, Histoire d’une ex-détenue de Cadillac ( prison de femmes où le Père Lataste avait prêché une retraite) , Quiz sur la vie du Père Lataste ( organisé par la fraternité de Montélimar !), échanges de cadeaux. Veillée pleine de rires, de surprises car c’est chacune des Fraternités qui offre aux autres un moment de joie…

Avant la célébration du dimanche et avant de nous quitter, chacun a pu dire quelque chose de ces deux jours de rencontre :
– la force de la prière, le bonheur , l’importance de la communication entre nous tous, trouver une famille, besoin d’approfondir la question de la discrétion, la confession, Fraternité dépositaire du don de pardon et de miséricorde, importance des limites, la joie de la veillée, rendre grâce au Seigneur pour ces jours, porter du fruit, cultiver la joie intérieure,…

Le Thème de réflexion pour l’année qui vient a été choisi par tous :
« J ‘étais étranger et vous m’avez accueilli » (Matthieu 25, 35c-43)