Bienvenue au père Léonce Sadio et à Nathalie Combier

Le père Léonce Sadio, prêtre fidei donum du diocèse de Ziguinchor, est arrivé en fin d’été pour seconder le père Zacharie Coly à la paroisse Notre-Dame des Peuples de Valence. Et Nathalie Combier a rejoint l’équipe de l’économat diocésaine pour s’occuper de la comptabilité des paroisses. Nous leur souhaitons la bienvenue et beaucoup de joies dans leurs missions respectives.

Père Léonce Sadio

Dans le cadre du jumelage avec le diocèse de Ziguinchor, le père Léonce Sadio, prêtre fidei donum, est arrivé à Valence début septembre. Il est nommé prêtre associé sur la paroisse Notre-Dame des Peuples à Valence et vient ainsi seconder le père Zacharie Coly, curé de la paroisse qui poursuit ses études à Lyon en parallèle.

« De 1998 à 1999, je fus affecté à l’évêché de Ziguinchor comme chancelier-secrétaire cérémoniaire de l’évêque. De 1999 à 2001, j’ai été nommé vicaire de la paroisse Saint-Joseph de Velingara. Puis de 2001 à 2010, j’ai reçu la charge de  l’apostolat des laïcs comme directeur des œuvres et vicaire de la Cathédrale de Kolda.

Je suis ensuite retourné dans la paroisse Saint-Joseph, comme curé de 2010 à 2012, puis j’ai été nommé curé de la Cathédrale de Kolda de 2012 à 2016. Mon évêque m’a ensuite nommé curé de la paroisse Saint-Rémi de Goudomp jusqu’en 2018 où mes pas me conduisent à Valence pour une nouvelle coopération missionnaire ! », explique le Père Sadio.

 

Nathalie Combier

Nous avons le plaisir de vous faire part de l’arrivée de Nathalie Combier, ce lundi 3 septembre 2018 au sein du service de l’économat. Nathalie occupait les fonctions de comptable de l’établissement Saint-Louis à Crest. Elle assumera les fonctions de responsable diocésain de la comptabilité des paroisses. Elle remplacera Marie-Christine Benoît à ce poste en charge des vingt-deux paroisses, du collectif des mouvements d’action catholique, du sanctuaire de Fresneau et de la maison Saint-Joseph.

« Je suis ravie d’intégrer une nouvelle équipe et de relever ce nouveau défi professionnel, qui me fait revenir à Valence d’où je suis originaire. », souligne Nathalie avec le sourire.