Message de Mgr Michel : Prendre ensemble le chemin de la conversion

Suite à l’Assemblée des évêques à Lourdes, qui s’est tenue début novembre, Mgr Pierre-Yves Michel a adressé un message à l’ensemble du diocèse de Valence, le mardi 20 novembre : « Prendre ensemble le chemin de la conversion ».

Chers amis,

À Lourdes, les évêques de France réunis en assemblée ont réfléchi en profondeur pour avancer résolument dans la lutte contre la pédophilie et les abus sexuels sur mineurs, et pour sortir du silence qui a trop longtemps entouré ces drames. La rencontre avec plusieurs personnes victimes a été pour nous tous un moment très fort d’écoute et de compassion et a débouché sur la décision de prendre ensemble le chemin de la conversion de façon encore plus résolue.

Nous avons décidé la création d’une commission indépendante, pour faire la lumière sur les abus sexuels sur mineurs dans l’Eglise catholique depuis 1950, pour comprendre les raisons qui ont favorisé la manière dont ont été traitées ces affaires et pour faire des préconisations.
Plusieurs autres décisions importantes ont été prises par les évêques, qui seront à mettre en place en collaboration avec des personnes victimes et des personnes de la société civile sur ces sujets : travail de mémoire en recueillant les récits des personnes victimes afin de pouvoir mieux comprendre les raisons qui ont amené à ces actes ; prévention ; proposition d’un geste financier pour les personnes victimes ; mise en place de mesures spécifiques d’accueil et d’accompagnement, à l’égard des prêtres ayant été auteurs d’actes de pédophilie ou de prêtres présentant des fragilités.

Dans notre diocèse, le souvenir d’un prêtre condamné à 10 ans de prison en 1999 pour des agressions sexuelles sur mineurs et complicité de viol reste très douloureux dans les mémoires. Ce prêtre est actuellement retiré de tout ministère et ne réside plus dans la Drôme. A ce jour, un prêtre ayant exercé son ministère dans le diocèse est mis en examen et attend d’être jugé. Afin de laisser la justice faire son travail et de préserver la présomption d’innocence, le diocèse n’est pas en mesure de communiquer davantage d’information.

En Eglise diocésaine, nous sommes invités à entrer dans l’attitude de repentir et de compassion à laquelle le Pape François appelle dans sa lettre au Peuple de Dieu du 20 août dernier, dont voici un extrait :
Il est essentiel que, comme Eglise, nous puissions reconnaître et condamner avec douleur et honte les atrocités commises par des personnes consacrées, par des membres du clergé, mais aussi par tous ceux qui ont la mission de veiller sur les plus vulnérables et de les protéger.

Demandons pardon pour nos propres péchés et pour ceux des autres. La conscience du péché nous aide à reconnaître les erreurs, les méfaits et les blessures générés dans le passé et nous donne de nous ouvrir et de nous engager davantage pour le présent sur le chemin d’une conversion renouvelée.
En même temps, la pénitence et la prière nous aideront à sensibiliser nos yeux et notre cœur à la souffrance de l’autre et à vaincre l’appétit de domination et de possession, très souvent à l’origine de ces maux. Que le jeûne et la prière ouvrent nos oreilles à la douleur silencieuse des enfants, des jeunes et des personnes handicapées. Que le jeûne nous donne faim et soif de justice et nous pousse à marcher dans la vérité en soutenant toutes les médiations judiciaires qui sont nécessaires. Un jeûne qui nous secoue et nous fasse nous engager dans la vérité et dans la charité envers tous les hommes de bonne volonté et envers la société en général, afin de lutter contre tout type d’abus sexuel, d’abus de pouvoir et de conscience.

Voici les éléments concrets qui nous aideront tous à entrer dans cette attitude :

• Nous avons fait le choix de donner une plus grande visibilité sur notre site diocésain à la cellule d’écoute des victimes créée en 2016 et composée d’une psychologue, d’un médecin et d’un avocat : sa mission est d’écouter les victimes dont les auteurs sont décédés ou pour lesquels la justice s’est prononcée : parolesdevictimes26@valence.cef.fr. Un tract pour faire connaître cette cellule est à votre disposition.

• Vous trouverez ci-joint des pistes pour échanger à partir de la lettre du Pape François au Peuple de Dieu.

• Lors de la rencontre du presbyterium prévue le jeudi 29 novembre, nous aurons un temps d’échange avec l’ensemble des prêtres sur cette lettre.

• Où que vous soyez dans le diocèse, je vous invite à vivre la journée du vendredi 7 décembre dans le jeûne et la prière, en signe de repentir. Je présiderai un temps de prière pénitentiel à l’église Saint Jean, en ouverture de la prière d’adoration eucharistique du 1er vendredi du mois.

• Une journée diocésaine Lutter contre la pédophilie est organisée le samedi 15 décembre 2018 pour l’ensemble des acteurs pastoraux du diocèse, particulièrement ceux qui interviennent auprès d’enfants et de jeunes, afin de connaître, prévenir et agir pour une attitude éducative juste.

A la grotte de Lourdes, j’ai prié pour ce chemin de conversion sur lequel nous sommes appelés à avancer ensemble, en nous entraînant les uns les autres dans nos vocations diverses au sein du Peuple de Dieu. Ce processus de purification est lié à la transformation missionnaire de l’Eglise et ne peut s’accomplir que dans une communion renforcée entre tous les membres du Corps ecclésial.

Plus largement, j’ai prié pour notre diocèse, comme je le fais à chaque fois, en déposant de nombreuses intentions qui m’étaient confiées ou que je portais dans mon cœur de pasteur : familles, enfants et adolescents, jeunes confirmés de ces dernières semaines, personnes malades, prêtres de tous âges et de tout ministère, présents dans le diocèse, ou en mission à l’étranger (Japon, Liban…), séminaristes, laïcs en mission, baptisés actifs dans les communautés paroissiales, migrants et réfugiés, tous les acteurs de la diaconie, les aumôniers d’hôpitaux ou de prison, les diacres en retraite, en ministère ou en formation, membres des mouvements d’Eglise, en particulier les nombreux scouts et leurs accompagnateurs, les consacrés, les catéchumènes et les chercheurs de Dieu, et tous les habitants de notre belle Drôme, croyants ou non…

J’ai repassé intérieurement les 15 paroisses visitées et les 7 que je visiterai d’ici le mois de juin, en remerciant le Seigneur pour le travail de l’Esprit Saint qui nous pousse à annoncer Jésus et à le faire aimer. J’ai rendu grâce particulièrement pour tous les prêtres qui se donnent sans compter, généreusement, fidèlement, et à qui je veux redire ma grande confiance et ma joie de servir avec eux, quelles que soient les difficultés du chemin. La vidéo qui vient de sortir lève le voile sur leur cœur profond et sur la manière dont ils conjuguent humilité et audace dans la mission confiée par le Seigneur. Nous rejoignons l’expérience de l’apôtre Paul : Ce que nous proclamons, ce n’est pas nous-mêmes ; c’est ceci : Jésus Christ est le Seigneur, et nous sommes vos serviteurs à cause de Jésus. (2 Corinthiens 4, 5)

J’ai refait l’expérience de ce que nous dit le Pape François dans sa lettre : Marie, la première disciple, montre à nous tous qui sommes disciples comment nous devons nous comporter face à la souffrance de l’innocent, sans fuir et sans pusillanimité. Contempler Marie, c’est apprendre à découvrir où et comment le disciple du Christ doit se tenir.

Que l’Esprit Saint fortifie notre amour fraternel et notre espérance !

+ Pierre-Yves MICHEL
Évêque de Valence