À la rencontre de la communauté des Amantes de la Croix à Anneyron

Les Sœurs Anna Tu, Anna Lanh et Marie Hien, religieuses vietnamiennes de la congrégation des Amantes de la Croix, vivent en communauté à Anneyron depuis plus d’un an. Elles partagent ici la joie de leur mission.

Qui sommes-nous ?
Anna Tu : Je viens du Viêtnam où j’ai passé 3 ans de formation en éducation et 3 ans de formation en théologie. Auparavant, j’étais en Norvège pendant 4 ans avec diverses activités paroissiales et éducatives.
Anna Lanh : Je viens du Viêtnam où j’ai passé 3 ans de formation en éducation et 3 ans de formation en théologie. Avant d’arriver en France, j’ai eu diverses activités paroissiales et éducatives pendant 6 ans.
Marie Hien : Avant d’arriver à Anneyron, j’ai passé 8 ans d’études de théologie et d’Écriture Sainte à l’Institut Catholique de Paris, et un semestre à l’École biblique et archéologique française de Jérusalem. Après mes études en France et à Jérusalem, j’ai participé à la formation des jeunes religieuses de la congrégation au Viêtnam.

Notre congrégation a été fondée en 1671, à An-Chi, Cochinchine (le sud du Viêtnam de l’époque), par Mgr Lambert de la Motte, membre des Missions étrangères de Paris. Maintenant notre congrégation est présente dans cinq pays : Viêtnam, États-Unis, Australie, Norvège, France.

Notre présence dans le diocèse de Valence et notre mission
Notre communauté s’est installée en France, à Anneyron le 28 janvier 2018. Ces jours-ci, nous sommes très heureuses de célébrer notre premier anniversaire dans le diocèse de Valence. Un an dans la joie, et dans la découverte de tant de grâces reçues de Dieu et de tant de gentillesse reçue des personnes qui nous entourent.

Le calme autour de la cure d’Anneyron, la prière, la mission, la rencontre, la vie en fraternité dans la paroisse et le partage de nos fragilités, tout cela crée en nous un désir de goûter la présence de Dieu au profond de nous-mêmes et dans le monde. C’est là que nous nous sentons appelées à vivre la Parole de Dieu et à semer le bonheur de goûter la douceur de la Parole là où nous sommes. C’est un chemin de cœur à cœur, du cœur de Dieu à notre cœur et aux cœurs des autres. Dans la contemplation de la figure de Jésus-Christ crucifié par amour jusqu’au don de sa vie, nous nous sentons appelées aussi à semer cet amour infini de Dieu dans le cœur des autres : ce n’est pas pour rien que notre fondateur nous a dénommées « Amantes de la Croix » !

La soif de Dieu nous presse et nous mène vers la soif des âmes. La lecture de l’office, la préparation des cérémonies, l’adoration, la catéchèse auprès des enfants et des jeunes, la visite des malades, des personnes âgées, des personnes qui ne connaissent pas encore le Christ, nous permettent d’étancher cette soif et de partager la joie de l’Évangile.
En un an, nous sommes contentes d’avoir pu faire connaissance de presque trente clochers sur deux paroisses où nous sommes en mission : Notre-Dame de la Valloire et Saint-Joseph de la Galaure. Nous admirons non seulement la beauté des paysages de cette région de la Drôme des Collines, la magnifique architecture des clochers, des églises avec leurs belles statues et leurs vitraux, mais surtout nous admirons la beauté des âmes que nous rencontrons. C’est une région qui nous pousse à découvrir et à nous engager toujours plus pour la Gloire de Dieu.

 

Soeurs Anna Tu, Anna Lanh et Marie Hien,
Amantes de la Croix