En 2019, RCF 26 a 30 ans !

Cette année, la radio RCF Drôme fête ses trente ans d’existence : découvrez le programme des festivités ! Et à l’occasion de ce bel anniversaire, Régis Tournus, son président, nous propose de relire son histoire.

30 ans de RCF Drôme : programme des festivités !

Quelques événements culturels, festifs, officiels auxquels la radio s’associera ou qu’elle organisera en s’ouvrant aux différentes réalités du monde, pour fêter cet anniversaire :

1er octobre : RCF et le monde économique : participation à la foire de Romans ;
19/20 octobre : RCF et le monde humanitaire : participation au 1er Forum des ONG Chrétiennes à l’Épervière à Valence « Hope et Go 360 » : 48 h pour découvrir la solidarité internationale ;
6 novembre : RCF dans le paysage médiatique : organisation d’une séance de cinéma, gratuite et ouverte à tous, autour du film documentaire Les médias, le monde et moi, d’Anne-Sophie Novel, suivi d’un débat avec l’auteure sur le rapport du public aux médias dans le monde d’aujourd’hui (à 20 h, Le LUX , scène nationale, 36, bd du Général de Gaulle à Valence, entrée libre dans la limite des places disponibles). (1)
22 novembre : RCF et le monde de la culture : soutien médiatique au concert de Natasha St-Pier organisé à l’église Sainte-Catherine à Valence, par la paroisse Saint-Émilien et l’association Petits cœurs de beurre parrainée par l’artiste, avec le soutien de l’école Saint-Joseph de Valence, et au profit du soutien aux enfants atteints de cardiopathie congénitale, de leur famille et des soignants ;
18 décembre : RCF et les enfants : après-midi « contes » offerte aux enfants de Valence à l’occasion de Noël, dans les locaux du centre du Patrimoine Arménien (1) ;
• et enfin, en janvier 2020, à l’occasion des vœux, partage du gâteau d’anniversaire avec les invités, élus, responsables du monde associatif, social, économique, culturel, religieux, etc.

(1) Pour toute question relative à ces évènements, écrire à 30ansrcfdrome@rcf.fr, inscription-réservation possible à compter respectivement du 6/10 et du 27/11 et à la même adresse.

Un peu d’histoire 

Pour tous les membres du réseau Fourvière Région (futur RCF), c’est la venue du Pape Jean-Paul II à Lyon et à Annecy, en octobre 1986 qui a été déterminante. C’était un grand événement d’Église qui méritait un impact médiatique. Les évêques de la région apostolique Centre-Est décidèrent donc de créer à cette occasion un réseau radiophonique chrétien œcuménique. Ils s’appuyèrent pour cela sur « Radio Fourvière Lyon », radio chrétienne locale existant déjà, crée en 1982 par le père Emmanuel Payen.

Pour la Drôme, Mgr Marchand confia la tâche au père Raymond Peyret, délégué épiscopal à l’information et aux relations publiques, et secrétaire de l’association « Chrétiens dans l’information », qui allait ainsi devenir le support juridique de la Radio. Aussitôt l’Église Réformée de France s’associa à l’Église catholique pour la réalisation de ce projet. Puis, très vite, l’Église apostolique Arménienne, et des membres de l’Alliance Évangélique se joignirent au projet.

Dans un premier temps, les émissions enregistrées par le premier directeur, Paul Rougnon, dans un tout petit studio situé à la Visitation (7 rue Belle-Image à Valence) étaient envoyées à Lyon par courrier ! De la même manière, les informations religieuses étaient communiquées toujours à Lyon, par téléphone ! Ces pratiques atteignirent très vite leurs limites. Des travaux débutèrent alors au 9 place Belat (devenue depuis place Saint-Jean) pour qu’un studio de diffusion digne de ce nom soit opérationnel. Ce fut le cas dès l’automne 1988.

C’est en décembre 1988 que la Commission Nationale de la Communication et des Libertés (instance qui allait devenir le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) accorda à l’association « Chrétiens dans l’Information » l’autorisation d’utiliser la fréquence 101,5 MHz, sur la zone de Valence pour « l’exploitation d’un service de radiodiffusion sonore par voie hertzienne terrestre en modulation de fréquence dénommé Fourvière Valence ».

Dès janvier 1989, Fourvière-Valence pouvait émettre de manière autonome depuis ses propres studios. C’était il y a trente ans !

Au printemps 1991, nouvelle avancée technologique : la liaison de « Fourvière-Valence » avec le réseau Fourvière FM s’effectue par satellite. En décembre 1991, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, accorde la fréquence de Die : 106,1 MHz.

En 1992, le père Pierre Charignon est nommé directeur et Marie-Cécile Lapillonne est élue présidente de l’Association CDI, gestionnaire de la radio.

En janvier 1996, avec l’autorisation du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, c’est une nouvelle fréquence 96,9 MHz, qui est accordée à « Fourvière-Valence », permettant d’émettre sur le Nyonsais. Dans le même temps, le réseau change de nom et devient RCF (Radio Chrétienne en France) « Fourvière Valence » prend alors la dénomination de RCF 26.

En 2011, c’est la fréquence 106,1 MHz qui est accordée par le C.S.A. à RCF 26 à partir de la nuit du 26 au 27 octobre pour couvrir la zone de Montélimar.

En 2012, Marie-Cécile Lapillonne laisse la présidence de l’association dont elle devient présidente d’honneur et reçoit la médaille de Chevalier de la Légion d’honneur des mains de Monsieur le Préfet Pierre-Henri Durand et la Médaille du diocèse de Valence des mains de Mgr J.-C. Lagleize. Le docteur Jacques Chapelle est élu président.

En 2014, Pierre Charignon quitte la radio RCF 26 dont il était le directeur bénévole depuis 1992. Jean-Marie Portero est nommé directeur puis directeur Drôme/Ardèche.

Grâce à l’apport personnel d’un auditeur appréciant particulièrement la qualité de la radio et sa volonté œcuménique, les locaux sont agrandis pour répondre aux besoins d’espaces de travail plus vastes en raison du développement de l’activité.

Le 11 janvier 2017, le CSA accorde une nouvelle fréquence, le 106,6 MHz, pour la diffusion de RCF 26 sur le secteur de Buis-les-Baronnies.

En 2018, Régis Tournus est élu président.

Pour continuer d’être proche de ses auditeurs, de nouvelles évolutions technologiques et donc de nouveaux investissements attendent la radio dans les années à venir avec l’apparition du DAB+, nouveau mode de diffusion destiné à remplacer peu à peu la diffusion hertzienne, et qui devrait s’installer en Drôme-Ardèche à l’horizon 2020.

(1) Texte rédigé d’après les notes de M.-C. Lapillonne, J.-M.Girofletet du p. P. Charignon

RCF Drôme, aujourd’hui, c’est :

• une présence sur tout le département à travers cinq fréquences et une diffusion en FM, par internet, mobile et podcast ;
• cinq heures de programme local, produit par une équipe de quatre salariés et de près de cent cinquante bénévoles ;

• 45000 auditeurs (16 200 en 2012) dont 10000 chaque jour ;
• des programmes généralistes qualifiés : actualité, culture, vie quotidienne, spiritualité ;
• une image forte auprès de ses auditeurs qui la jugent : enrichissante et chaleureuse, proche et crédible, optimiste et positive.

Régis Tournus, président de RCF 26