« À mes frères des quatre coins du monde », Frère Michel Tenet

Frère Michel Tenet est un Petit frère de l’Évangile et vit à la Fraternité de Nyons depuis bientôt 40 ans. En cette année particulière pour lui, puisqu’il célèbre ses 80 ans et les 50 ans de ses premiers vœux, il adresse un message à « ses frères des quatre coins du monde ».

À mes frères des quatre coins du monde

Oui, nous vivons des moments merveilleux dans nos fraternités.
Cette année est un peu particulière, je passe les dizaines… Pour la fête du 15 août, j’arrivai à mes 80 ans. Et dans quelques jours ce sera le jubilé, 50 ans, de mes premiers vœux.
Je rends grâces à Jésus de tous ses dons et ses grâces reçus, dans ce parcours, dans la Fraternité, à la suite de notre frère Charles.

Jésus dit : « Tout ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait ».
Voilà bientôt 40 ans que je suis à Nyons. Au départ, c’était pour accompagner notre frère Xavier Cavrois. Ensuite c’était avec le postulat, où de nombreux frères ont fait un temps, avec Paco Doglione.
Et les années suivantes, plusieurs frères sont rentrés à cause de la santé, et ont retrouvé à Nyons un coin paisible et fraternel dans notre région.
De mon côté j’apprécie beaucoup notre fraternité qui s’est agrandie, avec un rythme de retraité, où chacun trouve sa place, et aussi dans la paroisse.
Chaque jour est une merveille, que le Seigneur nous accorde, parfois avec nos faiblesses, et notre humeur. « Confiance », Jésus ne cesse de nous le rappeler dans l’Évangile. « Je suis le chemin, la vérité, la vie ». Nous sommes unis à vous tous, dans nos temps de prière et d’adoration du matin : tu es présent, viens Seigneur Jésus !
Régulièrement je pense à vos fraternités, dans chaque milieu, parfois dur et difficile : mais nous sommes unis, dans cet amour universel de Jésus. L’Esprit-Saint travaille dans le cœur de chacun.

En juin, j’étais une semaine à l’ermitage, à Montmorin, où Claude Rault (ancien évêque du Sahara) prêchait une retraite sur le thème : Frère Charles au désert, avec les humbles et les petits.
En février dernier, nous avons accompagné notre grand ami, notre frère, Henri Couston, qui a rejoint la paix dans la gloire de Dieu. Vous tous vous l’aviez bien connu, dans sa petite maison dans les oliviers. Avec simplicité il rayonnait sa foi, sa bonté, sa joie.
Dans mes journées, je rencontre les personnes seules ou malades, à domicile. Nous sommes un groupe de la Pastorale santé. Certains font des visites dans les maisons de retraite.

Ce qui est important pour nous : Charlie et Philippe célèbrent la messe dominicale, chaque samedi, chacun dans un établissement ici, à Nyons. Roger assure la messe du dimanche dans des communautés paroissiales parfois assez éloignées de Nyons (jusqu’à 50 km). Alain revient d’avoir fait sa retraite à la fraternité de La Roque ; il est toujours fidèle aux marginaux de la rue. Tandis que Jean, dans son circuit avec sa petite moto, retrouve et croise de nombreuses personnes dans le quartier. Ces dernières semaines, Philippe a eu la visite de l’évêque et de plusieurs prêtres du Nord-Cameroun. Il est heureux de cette continuité et de ces échanges avec Maroua et Mayo-Ouldémé.

Notre fraternité à Nyons a deux portes d’entrée ; régulièrement nous avons des gens de passage, familles, amis ou voisins, sans oublier le personnel de la santé. Même avec la retraite et nos âges, les journées sont bien remplies, par une grande paix et amitié.

Je vous souhaite à chacun, et à vos communautés, mon union de prière.

Michel