Un coup de pouce pour les finances de l’Eglise

Jusqu’au 31 décembre 2022, la réduction d’impôt pour les dons faits à l’Eglise est augmentée de 66% à 75%, dans la limite de 554 euros.

C’est la bonne nouvelle de l’été. Le projet de la loi de finances rectificative publiée au Journal Officiel le 20 juillet dernier augmente la réduction d’impôt pour les dons consentis aux associations cultuelles à 75%. Jusqu’ alors, les dons au denier du culte permettaient une réduction d’impôt sur le revenu de 66% de la somme versée.

Ainsi lorsque vous donnez 100 euros à l’Eglise de Valence (en cliquant ici), l’administration fiscale vous en rembourse 75 euros. Vous n’avez réellement donné que 25 euros. 

Les quêtes ont fortement diminuées durant le confinement et la fermeture des églises en 2020. Les célébrations de mariages, de baptêmes et de funérailles ont également été réduites, impactant fortement la collecte de dons du diocèse de Valence, nécessaires à son fonctionnement.

Pour soutenir les cultes ayant été fortement impactés par les mesures et contraintes sanitaires de l’épidémie de Covid, fermant durant une période les églises, la réduction d’impôt passe à 75% de la somme offerte.

Cette mesure décidée par l’Elysée est limitée dans le temps puisqu’elle est en vigueur jusqu’au 31 décembre 2022. Par ailleurs un plafond de 554 € de dons pour bénéficier du taux majoré. Au delà, le taux sera de 66%.

Pour rappel, les dons accordés aux associations cultuelles permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt dans la limite de dépenses plafonnées à 20% des revenus du contribuable, l’excédent potentiel pouvant être reporté sur les cinq années suivantes.