Nominations et informations officielles

Retrouvez ci-dessous les nominations et informations officielles publiées dans le numéro de septembre 2019 d’Église de Valence.

NOMINATIONS

Par décision de Pierre-Yves Michel, évêque de Valence, à compter du 1er septembre 2019 :
• Le père Florian Meignié est nommé vicaire paroissial de la paroisse Notre-Dame du Rhône pour trois ans. Il est également en mission d’études à la Faculté de théologie de l’Université catholique de Lyon et chargé de l’accompagnement des jeunes hospitaliers de Lourdes.
• Le père Josselyn Chaland est nommé vicaire paroissial de la paroisse Sainte-Famille du Crestois pour trois ans. Il est également chargé d’accompagner les servants d’autel dans le diocèse de Valence.
• Le père Lucas Lourdusamy est renouvelé dans sa mission de prêtre associé au service de la paroisse Saint-Paul du Rhône pour une durée de trois ans.
• Le père José Tchivangulula est renouvelé dans sa mission de prêtre associé au service de la paroisse Saint-Paul du Rhône pour une durée de trois ans.
• Le père Valéry Messi est renouvelé dans sa mission de prêtre associé au service de la paroisse Saint-Vincent de l’Hermitage pour une durée de trois ans.

AU-REVOIR ET MERCI !

En ce mois de juin, l’Église diocésaine a exprimé sa reconnaissance à Colette et Francis Caudron, Anne-Noëlle Clément et Dominique Rey au terme de leurs missions. Au moment de la mise en oeuvre du synode à travers une nouvelle organisation des services diocésains à la rentrée 2016, ils ont accepté d’élargir leurs missions déjà importantes au sein du diocèse pour se risquer dans cette nouvelle aventure.

Sans compter leur temps, ils ont mis leurs compétences au service de l’Église, pour la formation, l’animation et le soutien aux paroisses. Leur souci constant était la communion au sein du Corps ecclésial, pour plus de dialogue, d’écoute, de fraternité. À travers de nombreux
projets liés à leurs services (communion, familles et jeunes et diaconie), ils ont cherché à fortifier les processus de transformation missionnaire au sein du diocèse.

Pour tout cela et pour ce qu’ils ont témoigné de leur amour du Christ et de son Église, et tout simplement pour ce qu’ils sont comme frères et sœurs en Christ, je leur dis un très grand MERCI au nom de notre diocèse tout entier. Nous nous réjouissons de poursuivre avec eux des
collaborations fructueuses.

Je remercie également chaleureusement Annick Abrassart pour sa mission en pastorale auprès des migrants, qui prend sa retraite, et à Lygie Condomines, pour sa mission d’adjointe diocésaine en pastorale, qui se tourne vers de nouveaux horizons professionnels. Toutes deux
ont servi le diocèse durant de nombreuses années, avec dévouement : MERCI !

Pierre-Yves Michel, Évêque de Valence

DIOCÈSE ET ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE : BIENVENUE AUX NOUVEAUX MISSIONNÉS !

Pierre Fontaine, responsable du service Diaconie et soin

« Âgé de 47 ans, je suis marié à Stéphanie depuis 2001 et père de trois enfants. Après des études de tourisme puis d’histoire et une expérience professionnelle de quinze années dans le monde des voyages, j’ai choisi de porter mon regard vers ceux qui restent au bord du chemin. D’abord dans mon domaine en créant une association de voyages et loisirs accessibles aux personnes porteuses de handicap puis
en m’engageant à la délégation du Secours Catholique de Reims en tant qu’animateur. Par le jeu des mutations professionnelles j’ai suivi Stéphanie à Lyon, puis Valence en 2007. Pendant douze années, j’ai dirigé une entreprise de services aux personnes isolées et souffrant de
maladie psychique. Cette entreprise avait également pour objectif d’embaucher des personnes aux profils variés (personnes en situation de handicap, personnes en fin de droits, en réinsertion, etc.) et qui avaient la même volonté de servir et d’accompagner.
Je vois le service de la diaconie comme une manière de suivre le Christ au service des frères les plus fragiles. Autrement dit c’est une affaire sérieuse car l’enjeu est de mettre les plus petits et les plus faibles au cœur de l’Église pour qu’ils deviennent une source et un lieu de rencontre du Christ.
Voilà une mission qui s’inscrit dans une dynamique ecclésiale en marche et se préoccupe des réalités quotidiennes de nos frères. »

Anne Duret, adjointe diocésaine en pastorale scolaire à la DEC

« Mon parcours professionnel m’a permis de vivre des expériences très différentes : ingénieur dans le bâtiment, diverses missions dans
le secteur associatif, intervenante en éducation affective, relationnelle et sexuelle, et réalisatrice de documentaires chrétiens.
Mon parcours spirituel m’a conduite d’une enfance dans la religion catholique aux nouvelles religiosités, en quête d’intériorité, avant d’être reconvertie au Christ par la lecture de sainte Thérèse d’Avila. J’ai alors éprouvé le besoin de compléter ma formation scientifique par la théologie à la faculté catholique de Toulouse et par l’accompagnement des personnes au Cler Amour et Famille.
Avec mon mari, notre venue dans la Drôme est un retour aux sources familiales après une grande période passée dans le Sud-Ouest. La mission d’adjointe diocésaine en pastorale est maintenant une nouvelle étape que j’aborde avec une grande joie. J’espère pouvoir mettre au service les différents éléments de mon parcours. »

Brigitte Roudière, référente diocésaine EARS (Éducation Affective, Relationnelle et Sexuelle)

« Je suis intervenante en milieu scolaire dans le domaine de l’Éducation Affective, Relationnelle et Sexuelle (EARS) sur de nombreux établissements de la Drôme et de l’Ardèche depuis plus de vingt ans. Formée au CLER Amour et Famille, je suis également Conseillère
Conjugale et Familiale et spécialiste de la prévention des violences, de la maltraitance et des abus sexuels sur les enfants. Après avoir été en responsabilité d’un CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) durant 10 ans, j’opère ce tournant professionnel avec le désir fort de fédérer les différents acteurs éducatifs et associatifs autour de l’accompagnement affectif, relationnel et sexuel de l’enfant, chacun à sa place et dans son expertise mais tournés ensemble vers son épanouissement.
D’autre part ayant étudié et travaillé les problématiques nouvelles qui entravent ou abîment la relation humaine (impacts des écrans, de la pornographie, des addictions, des violences conjugales), je pourrai apporter un appui quant à la formation des partenaires éducatifs (parents, enseignants, conseillers d’éducation, animateurs en pastorale…) sur ces thématiques. »

Jacques Berger, nouveau chef d’établissement de l’Institut Notre-Dame à Valence

« C’est à Lyon que j’ai débuté ma carrière de professeur de lettres au sein de l’Enseignement catholique. J’ai notamment exercé pendant 17 ans au sein de l’ensemble scolaire Fénelon-La Trinité dont j’ai été l’un des directeurs-adjoints de 2005 à 2015. Cette période très riche
a contribué à ma formation avec l’apport de la pédagogie et de la spiritualité ignatiennes. À la rentrée 2015, Mgr Percerou, évêque de Moulins, m’a confié la mission de diriger un établissement, l’Institution Sainte-Louise à Montluçon. Cette expérience très forte m’a permis de mieux affiner le rôle d’un chef d’établissement : s’il faut avoir les pieds dans le présent, les mains dans l’année suivante et la tête aux dix autres à venir, il faut toujours conserver le cœur ouvert à tous les temps et à tous pour répondre au mieux à la mission qui nous est confiée. Je suis aujourd’hui très heureux de rejoindre le diocèse de Valence et bien sûr l’Institution Notre-Dame. »

Philippe Leclercq, nouveau chef d’établissement du lycée Saint-Maurice-Notre-Dame des Champs à Romans

« Mes diverses expériences d’enseignant de SVT à l’école des Foyers de Charité de Châteauneuf-de-Galaure et de directeur-adjoint au collège Les Maristes, m’ont permis d’enrichir et de développer mes valeurs de simplicité, d’esprit de famille, de solidarité et d’ouverture aux autres. Tout au long de mon parcours professionnel, j’ai souhaité apporter davantage ma contribution à l’organisation, la dynamique et la vie de l’établissement. Nommé à la direction du lycée Saint-Maurice-Notre-Dame des Champs, cette nouvelle mission a pour objectif de valoriser le projet éducatif, pédagogique et pastoral de l’établissement dans un nouvel élan basé sur la co-construction.  J’aborde ainsi cette rentrée avec détermination, passion et espérance. »

 

Franck Maille, nouveau chef d’établissement de l’ensemble scolaire Les Maristes à Bourg-de-Péage

« J’ai travaillé 9 ans comme directeur-adjoint de l’IND à Valence, pour le lycée et le collège. Cette mission m’a permis de mieux connaître
l’Enseignement catholique du diocèse. J’attache une grande importance à ma mission pastorale : faire connaître Dieu aux élèves, rester
ouvert, se laisser surprendre et accepter chacun là où il en est, avec ses convictions, ses doutes et son cœur surtout, y répondre avec humilité et sincérité.
Aujourd’hui, je reçois cette nouvelle responsabilité qui m’est confiée comme un don du ciel et j’espère être à la hauteur pour les adultes et les jeunes qui rejoignent le charisme de Marcellin Champagnat. »