Monseigneur Michel à l’écoute des agriculteurs

 

Lundi 23 décembre 2019, Monseigneur Michel s’est rendu dans le nord de la Drôme pour visiter plusieurs exploitations agricoles, notamment des nuciculteurs, qui ont subi des dégâts considérables lors des intempéries ces derniers mois. En effet, l’année 2019 a connu de graves épisodes de sécheresses, de grêles, de neige, et également d’incendies. Monseigneur Michel a tenu à témoigner son soutien et son attention aux agriculteurs fortement éprouvés.

« Lors de ces visites, j’ai vu des arbres abîmés, couchés, déracinés, des branches cassées. Quand on sait qu’il faut une dizaine d’années pour qu’un noyer produise sa récolte de noix, on mesure l’importance des dommages. J’ai également vu de nombreux arbres fruitiers « blessés » par la grêle du mois de juin, ce qui fragilise la future récolte. 

J’ai écouté la souffrance, le désarroi et les questions des agriculteurs. J’ai entendu aussi le désir de garder l’espérance, de ne pas baisser les bras, de se soutenir et de s’entraider.

Comme je l’ai exprimé dans mon message de Noël, c’est au cœur de notre terre avec ses drames, ses joies et ses espérances que le Sauveur vient. Pas pour régler les problèmes à notre place ni pour nous les faire oublier, mais pour inaugurer la nouvelle Création et manifester à quel point la vie que Dieu nous donne est belle, bonne et combien nous pouvons avec lui, le Fils bien aimé du Père, travailler à un monde plus filial et donc plus fraternel « Une Personne de la Trinité s’est insérée dans le cosmos créé en y liant son sort jusqu’à la croix » (Laudato si’ Numéro 99).

Nous nous rencontrerons de nouveau lors du grand rassemblement Terres d’Espérance 2020, qui se tiendra du 26 au 26 avril à Châteauneuf-de-Galaure, où nous affirmerons encore notre attention pour le monde rural et où nous partagerons ensemble nos expériences dans la joie, la fraternité et l’espérance. »