Le diocèse prépare l’arrivée de la Communauté St Martin

A l’occasion de l’affectation officielle des prêtres et diacres de la Communauté St Martin qui regroupe 120 prêtres en France au service des diocèses, Monseigneur Pierre-Yves Michel, évêque de Valence, présente l’arrivée de membres de cette communauté dans son diocèse, auprès de la paroisse Saint-Marcellin Champagnat en Tricastin

Trois prêtres et un séminariste faisant partie de la Communauté Saint Martin poseront leurs valises dans la Drôme à partir de septembre prochain, pour assurer le service pastoral de la paroisse Saint-Marcellin Champagnat en Tricastin. Vie commune et mobilité sont les deux principales caractéristiques de la vie de cette communauté qui, en s’appuyant sur son charisme propre, entend être un instrument de l’Esprit Saint en mettant ses prêtres et diacres permanents au service des diocèses. 

 

Qu’est-ce que la Communauté Saint Martin ?

C’est une association de prêtres et de diacres séculiers, vivant leur apostolat en communauté, au service des diocèses. Cette association a été fondée en 1976 et dépend directement du Saint Siège. Envoyés au moins par 3, les prêtres et diacres de la Communauté Saint Martin prient, vivent et travaillent ensemble, dans une fraternité spirituelle et pastorale, en collaboration étroite avec l’évêque, son presbyterium et les laïcs du diocèse où ils sont envoyés.

 

Pourquoi faire appel à cette Communauté dans le diocèse de Valence ?

En réfléchissant à l’avenir avec les prêtres (en particulier au sein du conseil presbytéral) et en regardant avec réalisme nos fragilités, deux convictions sont apparues. L’appel du Seigneur continue à résonner dans le cœur de jeunes originaires de la Drôme, pour le ministère de prêtre diocésain, ou dans la vie monastique ou la vie consacrée. Nous sommes tous concernés par la prière pour les vocations. De plus, l’accueil de forces nouvelles venant de l’extérieur est un cadeau : présence de communautés religieuses (Capucins, Rédemptoristes, Spiritains, Pères de Champagne, Petits Frères de l’Evangile, Carmel de la Vierge Missionnaire…) ; communautés religieuses (Sœurs de Notre Dame du Lac à Montlaur-en-Diois, Sœurs Amantes de la Croix à Saint Rambert) ; laïcs en mission (jeune couple en service au Prieuré Grignan)…

 

Pourquoi dans la paroisse Saint Marcellin Champagnat en Tricastin?

Cette paroisse correspond à un bassin de population important, avec une population scolaire nombreuse, des activités industrielles et viticoles dynamiques, du tourisme… Après avoir étudié toutes les possibilités, il apparaît que la cure de Pierrelatte est le lieu le plus approprié pour accueillir une équipe de prêtre dans un projet de vie communautaire. J’ai bien conscience du caractère un peu nouveau de cet événement pour la paroisse, source de joie pour les uns et de crainte pour d’autres. Vivons-le dans un grand désir de communion et d’élan missionnaire.

Je remercie particulièrement le Père Stéphane-Jacques Ruchon qui accepte à ma demande de quitter votre paroisse l’été prochain, en vue de servir le diocèse dans d’autres responsabilités. Avec le Père Marc de la Bourdonnaye, et aujourd’hui le Père David Djagba, avec les diacres et en collaboration avec de nombreux laïcs, le Père Ruchon a mis beaucoup de coeur et de dynamisme pastoral dans sa mission de pasteur.