Dépasser les peurs et les incompréhensions entre Catholiques et Musulmans

A l’heure de la montée du communautarisme et de l’opposition entre les communautés religieuses, une journée sur le dialogue islamo-chrétien est organisée par le diocèse de Valence, le 5 juin prochain, dans l’abbaye d’Aiguebelle, qui a fondé entre autres le monastère de Tibhirine en Algérie. Cette année marque le 25e anniversaire du massacre de 7 moines cisterciens de ce monastère.

Depuis plusieurs années le diocèse de Valence organise à l’Abbaye d’Aiguebelle une journée autour du dialogue inter-religieux islamo-chrétien. Cette année, un sujet s’est naturellement imposé, à l’occasion du 25e anniversaire de la mort des moines de Tibhirine en Algérie : celui du dialogue toujours vivant autour de Tibhirine et de la préoccupation pour déterminer comment poursuivre ce dialogue autour de nous.

La communauté de moines cisterciens de l’Abbaye d’Aiguebelle qui accueille cette rencontre annuelle est à l’origine de la création du monastère de Tibhirine au 19e siècle. Deux des sept martyrs de Tibhirine, ont d’ailleurs été moines à Aiguebelle.

Parmi les intervenants de la journée du 5 juin prochain, le Père Mickaël, de la communauté d’Aiguebelle témoignera de son vécu à Alger lorsqu’il était pressenti pour refonder une communauté monastique à Tibhirine, avant de revenir dans la Drôme où il a pensé et travaillé le mémorial de Tibhirine.  Il échangera avec Nizar Aboud Saïd, cadre éducatif à Valence et président de l’association La Plume, et Moustapha Laqlii, enseignant et porte-parole du collectif pour la connaissance de l’Islam à Valence.

Plus qu’un simple échange entre deux religions, cette journée revêt un enjeu sociétal pour faire évoluer les mentalités et les esprits, « dans une actualité et un contexte où il faut se parler. Nous avons besoin de dépasser les peurs et les incompréhensions entre les communautés catholiques et musulmanes », insiste Guy Leydier, diacre du diocèse de Valence et responsable du dialogue inter religieux. « Nous ne cachons pas nos différences mais nous dialoguons en amitié et de manière sincère ».

L’événement prévoit également des travaux en groupes sur la mise en œuvre du dialogue autour de nous et des lectures de textes des moines de Tibhirine.

Le diocèse de Valence compte aussi sur un fort intérêt de la part de la communauté catholique pour suivre l’élan et la volonté de fraternité impulsés par le Pape François dans Fratelli Tutti. « Sur ce sujet de dialogue islamo-chrétien, si plusieurs initiatives se développent avec un travail important de dialogue régulier, la tendance générale est différente pour les croyants catholiques qui ont du mal à l’accepter », regrette Guy Leydier qui participe entre autres à des réunions et des repas fraternels entre communautés musulmane et catholique à Romans-sur-Isère, et à d’autres initiatives plus ponctuelles.

C’est dans le sud du département, à Montélimar où les liens entre Catholiques et Musulmans sont très développés avec une recherche de dialogue et de fraternité forte. L’influence du monastère d’Aiguebelle à proximité n’y est certainement pas étrangère…

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet


Le Secours Catholique agit contre la pauvreté et en faveur de la solidarité en soutenant les plus fragiles à travers un accompagnement financier et convivial pour sortir de l’isolement. 

C’est un mouvement d’Eglise mais aussi reconnu par l’Etat pour sa dimension caritative. 

Il est donc reconnu comme un acteur de la société civile ouvert à tous sans prosélytisme.

« Dans ce temps de l’avent nous sommes appelés à ouvrir l’horizon de notre cœur, à   nous faire surprendre par la vie qui se présente chaque jour avec ses nouveautés »

Pape François

Secours Catholique

  • Téléphone: 04 75 40 34 77

  • Mail: dromeardeche[at]secours-catholique[dot]org

Voir la fiche