Faustine et sa relation privilégiée au Christ

Avec la réouverture des cinémas depuis ce mercredi 19 mai, nous vous présentons et vous conseillons le film Faustine, Apôtre de la miséricorde pour ce temps de Pentecôte. Un film de Kondrat Media, d’après le livre le Petit Journal de Sœur Faustine Avec Kamila Kaminska, Maciej Malysa & Janusz Chabior.

Ce film retrace la vie de soeur Faustine (1905-1938), religieuse polonaise à qui le Christ apparaît pour lui délivrer le message de la miséricorde divine.

 

A 19 ans, Elena Kowalska fait une expérience mystique qui la conforte dans son désir d’entrer au couvent. Après un temps de probation où elle travaille à l’archevêché et dans une famille où son intelligence et sa joie de vivre font merveille, elle est acceptée au monastère de Vilnius. C’est là qu’elle va rédiger le journal intime où elle relate sa relation privilégiée au Christ qui lui demande de fonder une congrégation vouée à la miséricorde divine

Contaminée par la tuberculose, elle meurt prématurément, laissant au Père Sopocko, son confesseur, et aux religieuses de la nouvelle congrégation la mission de poursuivre son oeuvre.

Tout autant que le récit de la vie de soeur Faustine, l’évocation de la diffusion, après sa mort, du message dont elle était dépositaire est intéressante. Se manifeste ainsi le lent travail de l’Esprit qui, malgré les obstacles dûs en particulier au contexte de guerre, aboutit à la création du premier Sanctuaire de la Miséricorde à Cracovie sous l’impulsion du pape Jean-Paul II qui confie le monde à la miséricorde divine. En 2000, le 2ème dimanche de Pâques devient la fête de la Miséricorde.

Michèle Debidour

Biopic 1h44. Séances uniques au Pathé de Valence à 18h30 jeudi 20, vendredi 21, dimanche 23 et lundi 24 mai.