Aujourd'hui 18 août nous fêtons : Sainte Hélène - Impératrice byzantine (✝ (...)

Diocèse de Valence

[ documents ]
Quand les rites perdent leur sens
Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Quand les rites perdent leur sens.
   

Homélie du Père Michel Bravais, curé modérateur de St Emilien de Valence. 22ème dimanche du temps ordinaire. Textes : Deutéronome 4, 1...8 / Jacques 1, 17...27 / Marc 7, 1...23).

Avez-vous remarqué que le rite fait partie de la vie ordinaire de l’homme ?
Il y des rites sociaux : se dire bonjour, bonsoir ; il a des rites pour l’apéritif, les anniversaires, pour les manifestations publiques,...
Il y a aussi des rites personnels, celui du lever, et surtout celui du coucher que les parents inculquent à leurs enfants dès le plus jeune âge.
Et puis il y les rites religieux, et vous savez bien qu’on commence à parler d’être humains lorsqu’on repère des rites autour des morts.
Le rite est le propre de l’homme c’est qui lui permet de se relier aux autres (rites sociaux), de conjurer l’angoisse de la mort (rites du lever et du coucher), de se concilier les forces de la terre et du ciel (rites religieux) !

Les juifs, eux aussi, ont des rites, et ceux qui consistent à laver les plats, les mains,...sont très beaux car ils sont là pour leur rappeler que tout repas est un repas pris avec Dieu, qu’ils sont les invités à la table de Dieu.
Alors qu’est-ce que Jésus critique ?
Il critique la déconnexion entre le rite et la foi !

Lire la suite.






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP