Aujourd'hui 23 novembre nous fêtons : Saint Clément Ier - Pape (4 ème) de 88 à 97 et (...)

Diocèse de Valence

[ documents ]
Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
7 Le jardin de l’Immaculée

La vocation de l’abbaye à l’Immaculée


   

En arrivant à Triors, les fondateurs eurent l’heureuse surprise de découvrir au fond du parc une statue de Notre Dame en fonte de 1875, c’est à dire de l’année même de la mort de Dom Guéranger, le fondateur de Solesmes qui fit tant pour la définition de l’Immaculée Conception en 1854.

Un institut missionnaire qui devait fermer l’une de ses maisons offrit une statue majestueuse qui orne maintenant la galerie du cloître.
Traditionnellement, on nomme la statue de la Vierge du cloître Notre Dame de Galilée, c’est à dire Notre Dame qui, après la Résurrection, guide les apôtres vers la Galilée et le mystère de la gloire du Seigneur.

La terrasse du château a été ornée d’une Vierge à l’Enfant, fixée sur la colonne d’un ancien cadran solaire. Notre Dame comme les stylites antiques oriente vers son Fils, le Soleil de Justice comme dit Zacharie dans son cantique du Benedictus. Elle protège les travaux des moines et veillent à ce que leur cœur ne s’égare pas, mais bien plutôt approfondisse leur recherche de Dieu dans les travaux extérieurs eux-mêmes.

Dans la crypte, insérée dans le chemin de croix à la XIIè station (Jésus déposé de sa croix) se trouve une belle reproduction d’une Piéta du XV° siècle, avec sa leçon muette et poignante : O vous qui passez par le chemin, regardez et voyez s’il est une douleur pareille à ma douleur.

Au même niveau, le cloître inférieur est doté d’une reproduction d’une Vierge à l’Enfant, également du XVè siècle.

Enfin, dernière mention qui plaira au lecteur, il y a la Vierge de la crèche de Noël qui chaque année prend possession du narthex.

L’abbaye a été consacrée à Notre Dame au premier jour du siècle et du millénaire, ainsi que les amis et voisins du monastère.

Le lecteur de ces lignes est invité à se mettre dans ce grand cortège qui va à Jésus par Marie, comme les bergers et les Mages, comme les disciples qui à Cana se sont entendu dire par elle de faire tout ce qu’il leur dirait, comme Jean qui au pied de la Croix reçut l’ordre de Jésus de la prendre chez Elle. Totus tuus sum, je suis tout à toi, Ô Jésus, par Marie (St Louis-Marie Grignon de Montfort) afin de ne rien préférer à l’amour du Christ (St Benoît).



[ Galerie photo ]

Vierge du cloître

La statue de 1875

Vierge de la terrasse

Pieta du XVè

Vierge de la Crèche




                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP